Le 3 janvier 1521, excommunication de Martin Luther.

C’est ce jour-là que le père du protestantisme recevait une bulle papale lui signifiant son exclusion de l’Église. C’était il y a exactement 497 ans.
Martin Luther est un moine allemand, professeur de théologie à l’université de Wittenberg, en Saxe. Il reproche à l’Église catholique des abus, tels que la simonie (l’achat de biens spirituels ou de charges ecclésiastiques). Il s’oppose surtout à la vente des indulgences (qui dispensent le pécheur des peines dues pour ses péchés), dont le produit sert à terminer la construction de la basilique Saint-Pierre de Rome. Déjà le 15 juin 1520, Martin Luther reçoit une bulle du pape Léon exigeant que le religieux corrige ses “erreurs” et rentre dans l’orthodoxie religieuse. Le Pape Léon accorde au réformateur Martin Luther un délai jusqu’au 10 décembre pour s’amender mais à cette date, Luther brûle publiquement la copie reçue de la bulle et les volumes du droit canonique.
C’est ce qui attise la colère du Pape qui décidera, le 3 janvier 1521, de l’exclure de l’église catholique. Charles Quint en personne décida de convoquer Martin Luther pour le ramener dans le droit chemin. Rien n’y fait. Luther est excommunié et chassé de l’Empire. Il trouva refuge au château de Wartbourg auprès de Frédéric III de Saxe. La même année, Luther crée une nouvelle Église. Et c’est ainsi que naissait le protestantisme. Luther ne conserva que deux des sept sacrements, le baptême et la communion ; il accepte le mariage des prêtres (lui-même se marie en 1525), rejeta le culte des saints, et donna beaucoup d’importance à la connaissance de la Bible.

Laisser un commentaire