Le 2 juillet 2010, incendie d’un camion-citerne à Sange, dans l’est de la RD Congo. 

Ce jour-là, au moins 235 personnes meurent calcinées après l’incendie d’un camion-citerne à Sange, à quelques kilomètres d’Uvira. Il était 18h (16h GMT) lorsqu’un camion-citerne, qui roulait probablement trop vite, se renverse sur le bas-côté de la route traversant le centre de la localité de Sange. Blessé, le chauffeur du camion avait pu sortir de la cabine et avait demandé aux gens de s’éloigner parce qu’il y avait risque d’explosion. Quelques minutes après, l’essence a commencé à couler du camion, ce qui a poussé plusieurs personnes à se rapprocher du camion afin de profiter de cette “manne”.
C’est alors qu’il eut une explosion, un grand feu sortit du camion et se propagea autour très rapidement, calcinant des centaines de gens sur le champ. D’autres qui voulaient fuir avaient été rattrapés par le feu et réduits en cendres. On enregistra aussi un grand nombre de morts parmi des téléspectateurs qui suivaient le match de la coupe du Monde entre le Brésil et la Hollande dans une salle de cinéma située non loin du lieu d’accident. Personne n’était sorti vivant de cette salle. Le 4 juillet, soit 2 jours après le drame, le président Joseph Kabila Kabange décréta 2 jours de deuil national en mémoire des centaines de victimes.

Laisser un commentaire