Le 7 février 2006, Joseph Kabila est investi candidat du PPRD à l’élection présidentielle.

La décision avait été prise ce jour-là par quelque 4.105 délégués du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) réunis en congrès à la Foire internationale de Kinshasa. Ils avaient alors jeté leur dévolu sur Joseph Kabila, initiateur du PPRD. On avait noté la présence des délégations venues de toutes les provinces de la RD Congo, ainsi que celles de la diaspora, mais aussi des délégations étrangères qui étaient venues notamment de quelques pays africains et de la Chine. Vital Kamerhe, alors Secrétaire Général du PPRD, justifia ce choix du fait que “le camarade Joseph Kabila a gagné le pari d’amener le peuple congolais aux élections démocratiques et transparentes, accomplissant ainsi une des promesses faites à la nation congolaise et à la communauté internationale”. Les participants au congrès du PPRD, convaincus qu’on ne change pas un cheval qui gagne, avaient alors pris leur responsabilité devant Dieu, l’histoire et la nation en désignant Joseph Kabila comme leur candidat.
Mais sept mois après (11 septembre 2006), contre toute attente et à la grande surprise, Joseph Kabila déposa (conformément à l’article 70 de la Constitution) sa candidature à l’élection présidentielle en tant que “indépendant”. Il bâtit sa campagne sous le thème “Artisan de la paix”, publiant une centaine de “propositions” sous un pamphlet intitulé “Ma vision pour le Congo” : l’éradication de la pauvreté (par la création d’emplois, l’accès à l’habitat, l’amélioration progressive d’accès de la population à l’énergie électrique et à l’eau potable, lutte contre le VIH) et la lutte contre la corruption. Élu en novembre 2006, Joseph Kabila évoqua pour la première fois les “cinq chantiers” urgents qu’il avait identifiés : les infrastructures, l’emploi, l’éducation, l’eau et l’électricité et la santé. “Pour moi, le Congo c’est la Chine de demain : d’ici 2011”, confiait-il au quotidien “Le Soir” daté du 16 novembre 2006.

Laisser un commentaire