Le 1er septembre 1969, le colonel Kadhafi renverse la monarchie libyenne.

Mouammar Kadhafi, alors jeune capitaine au sein de l’armée libyenne, n’avait que 27 ans lorsqu’il renverse la monarchie libyenne par un coup d’État. Il restera à la tête de son pays plus de quarante ans.
Le vieux roi libyen Idriss 1er Al-Senoussi était en voyage à Bursa (en Turquie). Mouammar Kadhafi, avec un petit groupe de jeunes officiers, fomentent un coup d’État qui va changer le destin du pays. Pendant la nuit, de nombreux mouvements de troupes imprévus s’opèrent à une centaine de kilomètres de Tripoli. Et vers 3h du matin, l’assaut est donné sur les points névralgiques du pouvoir monarchique libyen. Vers 5h, Mouammar Kadhafi et ses amis putschistes assiègent le palais royal, le quartier général du commandement militaire, le siège de la sécurité générale et de la radiodiffusion sans rencontrer de résistance, et donc sans aucune effusion de sang.
A 6h du matin, lorsque la capitale Tripoli s’éveille, c’est au son de la musique militaire s’échappant des transistors ou à celui du crissement des chenilles de blindés qui patrouillent dans la ville que ses habitants apprennent la nouvelle du coup d’Etat. Et vers 10h du matin, la musique martiale laisse place à la lecture d’un communiqué radiodiffusé qui annonce le renversement du roi Idriss 1er Al-Senoussi. A ce moment-là, très peu d’informations filtrent sur les auteurs du coup d’État. Ce n’est qu’une semaine après ce coup de force, le 8 septembre, que le colonel Mouammar Kadhafi apparaîtra à la face du monde comme le chef de la nouvelle République arabe libyenne.

Laisser un commentaire