Le 24 juin 1967, inauguration de la “Deuxième République” par l’adoption d’une nouvelle Constitution en RD Congo. 

Ce jour-là, soit 17 mois après l’arrivée du Président Mobutu au pouvoir, une nouvelle ère s’ouvrait en RD Congo par l’inauguration de la “Deuxième République”. C’est le jour où la nouvelle Constitution, voulue et élaborée par la volonté de Mobutu, entrait en vigueur. Elle fut adoptée ce jour-là, après le référendum organisé du 4 au 23 juin 1967. Le “oui” l’emporta avec 97,8%.
Cette nouvelle Constitution ne comprenait que 85 articles (contre 204 articles pour la Constitution de 1964 dite de Luluabourg) et consacrait un Etat unitaire centralisé (8 provinces, plus la Ville de Kinshasa). De plus, la Constitution de 1967 avait opté pour le régime présidentiel, faisant ainsi de Mobutu à la fois Président de la République et chef du Gouvernement : les membres du Gouvernement prêtaient serment devant lui (art.29) et répondaient de leurs actes devant lui (art.31). Enfin, la durée du mandat du Président de la République passait de 5 à 7 ans. D’autres innovations introduites par la Constitution de 1967 : l’élection du Président de la République au suffrage universel direct avec deux tours, si nécessaire; la consultation directe du peuple par référendum; l’institution du monocaméralisme (une Chambre unique : l’Assemblée Nationale); l’admission des femmes au vote; la fixation de l’âge de l’électorat à 18 ans et de l’éligibilité à 25 ans; la limite du nombre de partis politiques à un maximum de deux (art.4). Ultérieurement la Constitution de la Deuxième République subit 17 modifications, avant d’être abrogée en mai 1997, à l’arrivée de l’AFDL de Laurent-Désiré Kabila.

Laisser un commentaire