Le 21 juin 1982, naissance de la “Fête de la Musique”.

Tout commence en février de la même année lorsque Mr Jack Lang (alors ministre français de la Culture) commandite une grande enquête sur les pratiques culturelles des Français. L’étude est menée par le service des études et de la recherche du ministère de la Culture et dévoile que cinq millions de personnes, dont un jeune sur deux, jouent d’un instrument de musique en France alors que les manifestations musicales organisées jusqu’à présent ne concernent qu’une minorité de Français. C’est alors que Mr Jack Lang en déduit que le paysage de la pratique musicale en France reste à découvrir. Il imagine une grande manifestation populaire qui permette à tous les musiciens de s’exprimer et de se faire connaître.
La journée du 21 juin est alors choisie car étant jour symbolique du solstice d’été (c’est le jour de l’année où le jour est plus long que la nuit). La préparation se déroule dans la précipitation mais le résultat dépasse toutes les espérances : ce jour-là, les musiciens s’installent partout dans les rues, les squares, les kiosques, les cours, les jardins, les gares, les places…, et des milliers de personnes déambulent dans les rues jusque tard dans la nuit, dans une atmosphère bon enfant. C’est ainsi que la première Fête de la Musique est lancée en France. L’année suivante, plusieurs pays européens adoptent le concept qui connaîtra un succès international et deviendra planétaire. Aujourd’hui, plus de 120 pays dans le monde célèbrent chaque 21 juin la Fête de la Musique.

Laisser un commentaire