Le 14 avril 1865, le Président américain Abraham Lincoln est assassiné.

La guerre de Sécession venait à peine de se terminer, une semaine plus tôt. Abraham Lincoln décida alors de s’offrir quelques moments de détente en se rendant, avec sa femme, au Ford’s Theatre de Washington. Ce soir-là, il était programmé qu’on y joue “Notre cousin d’Amérique”une pièce de théâtre de Tom Taylor très admirée ces années-là.
Le couple présidentiel s’était alors installé dans la loge numéro 7. Mais au bout d’une heure de spectacle, un homme entra dans la loge et une détonation retentit. C’est le Président Lincoln qui recevait une balle dans la tête et mourut de sa blessure le lendemain matin.
Son assassin, John Wilkes Booth, était un jeune homme de 26 ans. Il fut retrouvé une semaine plus tard et abattu. Il était originaire du Sud et avait voulu, par ce geste, venger la défaite sudiste en tuant l’un des plus hauts symboles du Nord. Mais il n’avait pas agi seul. Quatre de ses complices seront arrêtés aussi et pendus.

Laisser un commentaire