Le 28 février 1991, fin de l’Opération “Tempête du Désert”.

L’opération “Tempête du Désert” avait été menée par les États-Unis dans le cadre d’une coalition internationale missionnée par les Nations unies contre l’Irak. C’est cette opération qui mit fin à l’occupation du Koweït par l’Irak.
Elle avait débuté le 17 janvier de la même année par des bombardements contre l’armée irakienne (la Coalition bénéficiant d’une suprématie aérienne et navale, les navires de guerre américains lançant des BGM-109 Tomahawk depuis le golfe Persique) où plus de 100.000 sorties aériennes avaient été effectuées et 88.500 tonnes de bombes larguées, détruisant en grande partie les infrastructures militaires et civiles irakiennes. Au total, ce sont 2.250 avions alliés (dont 1.800 américains) qui avaient été mobilisés pour détruire l’armée irakienne.
Sous le feu de la Coalition, le gouvernement l’Irak accepta un cessez-le-feu (sous la pression de l’URSS) le 22 février. Le 26 février, les Irakiens commencèrent à se retirer du Koweït et le 28 février, le président américain (George H. W. Bush) déclara la fin de l’opération.

Laisser un commentaire