Le 8 janvier 1996, un Antonov An-32B s’écrasait en bout de piste au décollage de l’aéroport de Ndolo

Ce jour-làa, un Antonov An-32B s’écrasait en bout de piste au décollage de l’aéroport de Ndolo sur un marché de Barumbu (Kinshasa). Avec le bilan humain de 237 morts (sans compter les dégâts matériels innombrables), ce crash est considéré jusqu’à ce jour comme LA PIRE CATASTROPHE AÉRIENNE DU CONTINENT AFRICAIN.
Il s’agissait d’un avion cargo appartenant à la compagnie “Scibe Air Lift” et affrété par “Moscow Airways”. Il transportait des biens de consommation et de la nourriture. En plus de l’équipage à bord était un citoyen ukrainien et un citoyen du Zaïre, accompagnant la cargaison. Après avoir décollé de l’aéroport de Ndolo à 11h40 locale (à une vitesse de 130 km/h sur 28 secondes du début du décollage), l’avion n’arriva pas à prendre assez d’altitude (en raison du surpoids de l’avion). Juste derrière la bande d’atterrissage se trouvait un fossé de drainage, puis l’autoroute, puis commence un marché urbain (“Type-K” ou “TPK”). L’avion finit par heurter le parapet d’un fossé de drainage en béton, avant de se retrouver dans la zone du marché où il prit feu. C’est ainsi que plusieurs personnes qui se trouvaient dans le marché trouvèrent la mort.

Laisser un commentaire