Le 6 décembre 2006, lancement de la chaîne de télévision française “France 24”.

Tout commence en 1987 lorsque le Premier ministre Jacques Chirac confie au député Michel Péricard une mission d’étude sur la politique audiovisuelle de la France. Le rapport conclut à la désorganisation, le manque d’efficacité, et la dispersion des acteurs de l’audiovisuel extérieur (qui compte RFI depuis 1975, et TV5 Monde et RFO depuis 1982). Une année après, ils se décident de mettre en place “Canal France International” (CFI), qui est en fait une banque de programmes en français destinés à l’étranger et en particulier l’Afrique. Mais la guerre du Golfe de 1990 à 1991, couverte en direct par CNN International, révèle la puissance de la chaîne américaine, créée dix ans plus tôt. Cette dernière montre qu’une chaîne d’information en continu peut influencer l’opinion publique et politique : c’est le décrié “effet CNN”. Des hommes politiques se mettent alors à demander la création d’un “CNN à la française”. Plusieurs projets seront présentés aux responsables politiques français jusqu’à ce que, en 2002, Jacques Chirac, devenu Président, relance le projet de chaîne française d’information internationale. Il en fera d’ailleurs l’une de ses priorités, poussé par une actualité internationale forte avec les attentats du 11 septembre 2001 et la guerre d’Afghanistan (2001-2014).
En 2003, plusieurs missions se mettent à travailler sur la création d’une chaîne d’information. Et le 4 juillet 2006, après avoir testé une liste de 200 noms dans 7 pays et régions du monde, il est annoncé que la chaîne d’information internationale s’appellera “France 24”. Et ce 6 décembre 2006, France 24 commence à émettre à 20h29 sur le câble, le satellite et l’ADSL. Elle diffuse en français et en anglais, en Europe, en Afrique, au Proche et Moyen-Orient, et dans les villes de New York et Washington, touchant ainsi près de 75 millions de foyers dans plus de 90 pays. Aujourd’hui, France 24 est diffusée 24h/24, 7j/7 dans 253 millions de foyers à travers 177 pays sur les 5 continents. A cette diffusion continue, s’ajoute 71 millions de foyers qui la reçoivent partiellement grâce à des accords de reprise partielle avec des diffuseurs nationaux.

Laisser un commentaire